Deux conférences pour promouvoir la laïcité

 

Extrait de l'article paru dans La Dépêche du Midi du 23 mars 2017

Refus d'aller à la piscine, au cinéma, d'écouter de la musique au nom d'une religion, port de signes religieux visibles… À l'heure où des pressions nouvelles sur le principe de laïcité apparaissent dans l'enceinte de l'école, le président de l'Observatoire de la Laïcité, Jean-Louis Bianco, multiplie les rencontres avec les équipes enseignantes et les élèves. L'ancien ministre était hier au collège Vauquelin, où il a rappelé que la loi de 2004 sur le non-port de signes religieux à l'école était bien respectée.

«Une centaine de cas litigieux sont signalés en 2016, mais ils se règlent en interne. Certains penseurs, philosophes ou politiques, et même certains lycéens, pensent qu'elle va trop loin, car elle viserait en particulier le culte musulman. Mais nous soutenons cette loi. Elle fonctionne bien. Il n'y a plus aujourd'hui de contentieux devant la justice, comme cela pouvait être le cas avant la loi.»

Pour autant, les questions restent nombreuses. Enseignants et équipes pédagogiques sont confrontées à des situations diverses, auxquelles l'Observatoire répond, grâce à des livrets pédagogiques notamment. Une journée riche d'échanges, à base de saynètes réalisées par les élèves de 6e, et d'un arbre de la laïcité par l'ensemble des élèves du collège, «très honorés et impressionnés» de la présence d'un ancien ministre dans leurs salles de classe.

Cyril Doumergue 

Modifier le commentaire 

par Marie-Helene Jordy le 25 mars 2017 à 18:08

haut de page